WTF??? (en vrai ça veut dire « c’est quoi le problème ») #LaChroniqueDeCaptain

A la base je voulais mettre  : « On a tous le droit d’aimer sa vie ou pas ,de faire sa route , de faire son choix ! On a tous raison de s’poser des questions oser dire NOOOON !  » 
Mais tu en conviendras, pour un titre c’est un peu long (et si maintenant tu l’as dans la tête et que tu demandes qui chantait ça  et bien c’est Liane Foly^^)
Car aujourd’hui , je vais te parler d’un sujet : « LES CHOIX »……les choix auxquels nous sommes tous confrontés, et encore plus dans notre vie déjà de futurs parents et de parents! Et notamment un : Le travail!
Et ce serait si simple si ne se rajoutait pas à ça les avis toujours pas très positifs et constructifs (d’où mon WTF!) des personnes nous entourant ………ou nous entourant pas aussi, et là c’est encore plus chiant.
Premièrement, commençons par la base , quand tu décides de te mélanger avec ton partenaire pour créer un mini toi ( laisse tomber les choux et les roses ,c’est des conneries..désolée )….avant cette toute première décision, tu passes par tout plein de reflexions personnelles : …..est-ce le bon moment? Financièrement ? Et pour la maison? …..
Et t’imagines bien que les gens en remettent une couche…. genre les personnes qui croient tout mieux savoir que tout le monde ou qui croient que leur système de fonctionnement est le meilleur. Et je suis sûre que tu en a plein autour de toi ou si tu as pas remarqué , t’inquiète ça viendra quand ton minimoys grandira, patience..ahahah….
 Leur genre de reflexion à se sujet ?!
-Il serait peut-être temps de penser aux enfants ?? (heuuu comment tu peux savoir si on a pas de soucis pour procréer….)
-Ah ben , je croyais que ça allait jamais arriver!!!
-C’était voulu ? C’est un retour de couche :/ ? (entendu de mes propres oreilles il y a 1 semaine….ma fille a 19 mois et je suis enceinte de 5 mois gogole !!! retourne en 6 eme! et Ta Gueule !)
Et  quand tu es au Chômage, je te fais pas de dessin je t’en reparle un peu plus bas ….
Alors moi je vais te dire un truc : il n’y a pas de bon moment pour faire un enfant ni d’ordre… dit autrement c’est que si on attend la situation parfaite sans fausse note, à la Bisounours… et bien la Terre deviendrait stérile en moins de deux !
Il y aura toujours des kwak , soit au boulot , soit personnel , soit la maison etc…mais au bout du compte et je parle en generalité tout se goupille bien car on s’en donne les moyens !
Et là je vais te raconter ma life car je te parle en connaissance de cause , (pour une fois que j’écris sur un sujet que je connais, autrement c’est que des conneries ..sisi!!)
Pour la Captain, nous avions maison , travail (CDI tout les deux ouaaaaaaaaaaaa) ,2 chiens , 3 chats , des poissons rouges, enfin une vie à la desperate quoi …..Super grossesse accueillie par moultes félicitations, c’est bien vu de faire un enfant dans des conditions optimum. Et c’est vrai que en tant que parents primipares c’est rassurant on va pas se le cacher, et surtout quand les gens te posent des questions qui ne les regarde pas du tout, au moins tu sais quoi répondre et tu t’en sors avec une super note ….youhouuuuuuu ça te fais trop une belle jambe (et avec deux tu pourras aller loin !)
Nous on a déménagé à 8 mois de grossesse car vu que j’avais au moins deux belles jambes, on a acheté une maison….et tout c’est déroulé le plus joyeusement du monde.. installation ..accouchement.. premiers mois de bébé.. et aprés pauvre de moi j’ai du faire des choix et la première grosse remise en question à laquelle peut- être tu as du faire face, c’est de laisser ou non ton petit être à la reprise du boulot…un choix cornélien…
S’en suit une reflexion sur ton boulot actuel, car oui un enfant ça peut remettre en cause plein de choses, car tu connais enfin le bonheur complet et parfois tu t’aperçois qu’il ne faut pas t’emmerder avec des choses qui n’en valent pas la peine. Et si tu es un fou fou comme moi tu fais des choix qui ne seront pas acceptés par tous… 
JE POURSUIS (je passe souvent du coq à l’âne tu l’auras remarqué ..ya une poule qui a essayé, elle s’en est pas sortie …)
Ici, après cette réflexion j’ai decidé que je n’étais pas heureuse dans mon boulot et que j’avais du mal à laisser mon bébé, j’ai donc naturellement décidé après 3 mois de reprise de stopper mon travail pour essayer de trouver mon bonheur dans un autre projet …
OULALA qu’est ce que j’avais pas fait là… être au chômage avec un enfant.. en un éclair ,tu passes de super working mum à CAS SOS … la promotion de merde quoi….
Même si je n’étais pas à rien faire, car je montais un projet (qui n’a pas abouti) , tu restes quand même dans l’esprit des personnes à l’esprit étroit, une feignasse qui reste à la maison avec son gosse et ses animaux….
ET ALORS….lorsque tu décides de faire un enfant d’un choix murement réflechit, car toi tu as décidé que c’est le moment alors là c’est le pompon sur la carotte!!!! Tu passes CAS SOS niveau 2 et à l’annonce de cette grossesse bizarrement tu as beaucoup moins de félicitations.. paranoïa ou bêtise humaine, je te laisse le choix! Mais bon, en même temps les gens sont cons, avec ou sans travail je pense qu’on peut aimer et s’occuper de son enfant avec la même attention non???? Et en lui accordant les même soins qu’au premier et ça sans les aides. Car oui quand tu es au chômage avec un enfant et que avant tu étais au smic tu ne gagnes pas des milles et des cents……
Et quand tout à l’heure je te disais que tout se goupille bien, et bien depuis 2 mois j’ai retrouvé un travail que j’aime et bizarrement dés lors on redevient une personne « fréquentable » et là on entend des choses que tu savais déjà mais les langues se délient !
Ben tu vas pas re bosser tu es enceinte…….. WTFFFF ????? Faut savoir là, Bref jamais content !
Tout ça pour dire que chômage ou pas , on aime nos enfants tout pareil et si on est un tant soit peu vif d’esprit on fera nos choix sans jamais nuire à nos enfants et au contraire  pendant 1 an de chômage même si moi je l’ai mal vécu à cause du regard des gens et des réflexions … et bien tu profites de ton enfant quoi ! Tu ne loupes rien de ses premières fois , son premier mot ,première chute …….
Alors si j’ai un conseil à te donner… fais tes choix sans te soucier des autres , écoute ton coeur et va de l’avant… la vie est si courte et si géniale qu’il serait dommage de créer des inquiétudes et des problèmes où il ne pourrait y avoir que du bonheur (avec quand même quelques emmerdes aussi sinon c’est pas drôle ^^ )
MAMAN DU CAPTAIN (et enceinte d’un matelot )EX CAS SOS ET FEMME COMBLEE

La Maman que je suis.

Aller, avoue! On a toutes fantasmé pendant notre grossesse, et pour certaines, avant ça, même, sur le genre de mère qu’on voulait être. Ou sur le genre de mère qu’on était sûre de devenir! De toute façon, même si t’avoue pas, je sais que tu y as pensé quand même!

 

Je le sais, parce que je l’ai fait aussi, sûre que j’étais de ne jamais perdre de vue mes convictions et mes principes. Tes quoi????……. Oui j’avoue, R.I.P mes principes….. Enfin pas tous quand même, mais là n’est pas le sujet.

Ces derniers temps, je ne vois pas beaucoup ma Bouille, la faute à mes horaires, et du coup, je me pose beaucoup de questions sur comment agir pendant le peu de temps que je passe avec elle. Soyons clair, les semaines où je suis de journée, je la vois approximativement 40 minutes par jour. Je n’ai pas envie de passer ces 40 minutes à nous emmerder, elle comme moi, avec des principes éducatifs à la con, du genre « mange pas avec les doigts » ou « range tes jouets ». Je la laisse faire sa vie, me disant qu’elle aura bien le temps d’apprendre à manger correctement et à devenir maniaque comme son père.

Si je vais m’en mordre les doigts plus tard? J’en sais rien, et franchement, je m’en fous! Tu sais pourquoi? Parce qu’en agissant comme je le fais, je suis mon instinct et mon coeur.

Et franchement, j’aime la Maman que je suis!

 

Je suis une Maman cool

Je suis une Maman caline

je suis une Maman paumée

Je suis une Maman qui fait ce qu’elle peut avec ce qu’elle est

Je suis une Maman cynique

Je suis une Maman déculpabilisée

Je suis une Maman qui négocie

Je suis une Maman qui responsabilise

Je suis une Maman qui autonomise

Je suis une Maman fière

Je suis une Maman qui travaille et qui aime ça

Je suis une Maman qui rigole quand la Bouille se roule par terre

Je suis une Maman qui refuse d’en faire des tonnes en cas de bobo

Je suis une Maman qui ne panique pas quand elle est malade

Je suis une Maman qui ne cède pas aux premiers caprices

Je suis une Maman qui la laisse faire à son rythme

Je suis une Maman décomplexée

Je suis une Maman parmi tant d’autres

Je suis une Maman, la Maman de la Bouille

 

Et c’est elle qui fait de moi celle que je suis devenue!

 

 

Et toi dis moi, quel genre de Maman es-tu?

 

 

One or two

Ca me titille depuis quelques temps. Une envie, tapie au fond de moi. En tout cas, c’est comme ça que ça commence.

C’est assez sournois en fait. Ca s’insinue petit à petit, c’est juste une petite graine qui germe dans ta tête, qui grossit, qui enfle, au fur et à mesure que le temps passe.

 

On y pense, et on pense à ce qu’il y a autour. Un nouveau boulot, un ou plusieurs crédits sur le dos, une Bouille qui n’a pas encore 2 ans, l’impression de tout juste sortir la tête de l’eau.

Mais l’envie est là quand même. On y réfléchit, on en parle à 2, on se dit que ce n’est pas raisonnable, que ce n’est pas le bon moment, pas encore.

Mais le fait est là, indéniable : je veux un autre enfant!

 

Je veux voir 2 traits roses s’afficher sur le test de grossesse et le taux de HCG grimper sur les prises de sang.

Je veux voir ce regard dans les yeux de l’Homme quand je lui dirais ‘je suis enceinte ».

Je veux ressentir les premiers symptômes, le seins qui gonflent, même les nausées.

Je veux voir mon ventre s’arrondir.

Je veux être débordée par mes émotions lors des échographies.

Je veux me précipiter dans les magasins acheter ses premiers bodies et pyjamas

Je veux sentir ces petites bulles, rien que pour moi, signes des premiers mouvements de bébé.

Je veux que l’Homme puisse sentir un pied ou une main dans mon ventre.

Je veux avoir du mal à m’habiller, à mettre mes chaussettes.

Je veux sentir les premières contractions, et toutes les autres.

Je veux me torturer l’esprit sur un prénom pendant des semaines.

Je veux dire NON! je refuse d’être déclenchée!

Je veux sentir la poche des eaux se rompre, et les contractions s’accelérer et augmenter en intensité.

Je veux refuser la péridurale.

Je veux pouvoir accoucher comme je le sens, et pas comme on me l’imposera.

Je veux être mère une seconde fois!

 

Mais pas encore, pas cette année.

 

Et juré, la prochaine fois, ça sera la dernière!

 

 

Répondeur

Bonjour!

 

Tu es bien sur la boite vocale épistolaire de Ma Bouille Et Moi. Nous ne sommes pas disponibles pour le moment, mais tu peux laisser ton message après le BIP, on te répondra dès que possible!

 

 

BIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIP

 

 

P.S : ce billet chelou est une spéciale dédicace! 😉

Hotspot

Attention, minute révélation-scoop du siècle : IL FAIT CHAUD!! Mais genre vraiment, vraiment chaud. Ouais, la canicule, voilà, exactement!….

 

Alors déjà que c’est dur pour nous les adultes, je te dis pas pour la Bouille….Elle tient de son père en plus… Nan parce que moi, j’ai chaud, comme tout le monde, hein, mais c’est tout. L’Homme, lui, non seulement il a chaud, mais ça le met de très mauvaise humeur en plus. Et donc, la Bouille est comme lui….Et moi je dois gérer avec les émotions de ce petit monde fragile…

 

Bon, l’Homme étant adulte, il se démerde, on est d’accord, mais la Bouille, faut bien s’en occuper.

 

Première règle : l’HYDRATER au maximum! C’est à dire la faire boire régulièrement, ce qui ne pose aucun problème parce qu’elle réclame d’elle même plusieurs fois par heure.

Deuxième règle : la RAFRAICHIR! Alors là, plusieurs choix possibles : la douche rapide, le bain, le brumisateur d’eau thermale, peu importe mais la maintenir au frais. Ce qui m’amène aux….

Troisième et quatrième règles : NE PAS SORTIR et VIVRE EN CULOTTE! Le meilleur moyen pour limiter le coup de chaud, c’est rester à l’intérieur, de tout fermer, volets et fenêtres, de s’habiller léger, et de bouger le moins possible!

Cinquième règle : on oublie le ventilateur, surtout si les fenêtres sont fermées! Parce que contrairement à ce qu’on croit, quand le ventilateur tourne sans renouvellement d’air, son seul effet est d’agiter les-dites molécules d’air, et de les réchauffer! Et ouais ma bonne dame, pour que le ventilo soit efficace, faut ouvrir les fenêtres, mais là ça contredit les règles 3 et 4, du coup…..ma solution : poser un linge mouillé sur le ventilo. Mais ça ne dure pas longtemps….

Sixième règle : la faire manger léger, et froid. Mais là, pas trop de soucis non plus, puisque la chaleur lui coupe l’appétit, à la Bouille, d’habitude si vorace.

Septième règle : arreter de travailler! Ah merde, non, ça c’est pas possible…

 

Et dans le cas où tu dois sortir quand même? Alors là, je dégaine l’attirail :

  • la crême solaire indice 50 spéciale enfant Avène. Application à renouveler toutes les 2 heures, quoi qu’il arrive.
  • le chapeau O-BLI-GA-TOI-RE!!! Je te garantie qu’une insolation ça n’a rien de drôle et c’est dangereux!
  • la tasse, la bouteille d’eau pleine, à disposition et à volonté!
  • le brumisateur d’eau thermale, Avène également.

 

 

Mais surtout, surtout, je profite de ce billet spécial chaleur, pour te rappeler la règle numéro 1 des sorties avec bébé quand il fait chaud :

 

NE JAMAIS LAISSER UN ENFANT SEUL DANS LA VOITURE, SOUS AUCUN PRETEXTE, MEME 5 MINUTES! JA-MAIS!!

 

Et toi, dis moi, quelles sont tes astuces pour soulager bébé lors des grosses chaleurs?? La 1ère qui me parle de plage se verra lancer la célèbre malédiction sur 18 générations!